Vous êtes responsable des systèmes de réfrigération de votre entreprise ? Si la réponse est oui, il est probable que vous soyez soumis à une pression croissante pour remplacer ces solutions par des fluides frigorigènes à faible potentiel de réchauffement global (PRG) et sans appauvrissement de la couche d'ozone.

 
 

 La nécessité de se conformer aux dernières réglementations F-Gaz et la disponibilité de plus en plus limitée des anciens fluides frigorigènes HFC (hydrofluorocarbures) à fort PRG, tels que le R-404A et le R-507A, en raison des protocoles sur le changement climatique, signifient qu’il existe désormais un besoin urgent d’évaluer les options disponibles pour amorcer la transition vers la prochaine génération de fluides frigorigènes à faible PRG. 

Dans certains milieux, cette évolution des réglementations, combinée à la hausse des prix de l’énergie, est perçue comme une occasion d’adopter une solution qui sera durable sur le long terme tout en démontrant un potentiel de valorisation. Et avec une multitude de fluides frigorigènes disponibles sur le marché, il n’y a aucune raison d’opter pour une solution qui se contente de répondre aux critères de base alors que d’autres fluides frigorigènes vous aideraient à améliorer votre rendement énergétique et les performances de votre système.

Savoir reconnaître les principales propriétés de chaque fluide frigorigène et les avantages qui y sont associés vous aidera à y voir plus clair et à bien choisir. Par exemple, il peut être intéressant de se poser les questions suivantes :

- Votre fluide frigorigène est-il conforme aux réglementations applicables et peut-il être légalement utilisé avec votre équipement ? 
- Est-il économe en énergie ?
- Améliore-t-il le rendement de votre système ? 
- Quelle est sa classe de sécurité et pourra-t-il répondre à vos besoins à venir ? 
- Le fait de choisir un fluide frigorigène plutôt qu’un autre aura-t-il un effet positif sur le coût du cycle de vie ?

 

photo_2.jpg
Getty Images

Il peut être aussi utile de se pencher sur la façon dont les systèmes de chauffage et de réfrigération peuvent être configurés pour réduire l’empreinte carbone, que ce soit en réduisant la consommation d’énergie durant leur fonctionnement ou en évaluant leur capacité à récupérer et réutiliser la chaleur résiduelle. Le guide essentiel Opteon™, Il est temps d’améliorer le rendement énergétique, propose quelques pistes de réflexion. Ce guide cite des études récentes portant sur différents types de fluides frigorigènes utilisés dans divers scénarios et montre comment ceux-ci peuvent réduire les émissions de votre système et les coûts liés à son cycle de vie. Ces études révèlent d’importantes différences entre les fluides frigorigènes à faible PRG actuellement disponibles que vous devez examiner avant de choisir votre nouvelle solution. 

La sécurité est un aspect primordial pour tout projet visant à mettre à niveau ou à repenser des systèmes CVCR. Un fluide frigorigène qui peut être manipulé, stocké, installé et entretenu facilement et en toute sécurité permettra non seulement de renforcer la sécurité de votre environnement commercial ou domestique, mais aussi de réduire vos dépenses d’entretien. Par exemple, les fluides frigorigènes comme l’Opteon™ XL20, classé A2L, sont non toxiques et présentent un faible indice d’inflammabilité.

Le fait de connaître les caractéristiques de la nouvelle génération de HFO (hydrofluoroléfines) à faible PRG comme l’Opteon™ XL20, dont l’indice de PRG est de seulement 148, vous aidera à faire un choix judicieux au moment d’acquérir un nouveau fluide frigorigène à faible PRG. Pour en savoir plus sur les économies d’énergie et de coûts possibles grâce aux fluides frigorigènes à faible PRG, lisez le guide essentiel Opteon™ : Il est temps d’améliorer le rendement énergétique