Pixabay
Jeudi 16 septembre est la journée internationale de la protection de la couche d'ozone.
Le jeudi 16 septembre est la journée internationale de la protection de la couche d'ozone, un événement célébré par le milieu des frigoristes dont la profession a œuvré dans la lutte contre la surchauffe du climat.

Alors que le Protocole de Montréal signé en 1987 aurait permis d'atténuer l’augmentation de la température moyenne à la surface du globe de 0,50 à 1 degré celcius d’ici la fin de ce siècle, la planète célèbre jeudi 16 septembre la journée internationale de la protection de la couche d'ozone.

Réglementations des fluides et résultats à court terme

C'est dans le cadre de ce protocole que les gouvernements, les scientifiques et l'industrie ont travaillé ensemble pour éliminer 99 % de toutes les substances appauvrissant la couche d’ozone. D’ici le milieu du siècle, la couche d'ozone devrait se rétablir à l'identique de son niveau de 1980 selon l'ONU.

Depuis 2019, le protocole de Montréal est renforcé par l'amendement de Kigali (Rwanda), visant à réduire les hydrofluorocarbones (HFC), des gaz à effet de serre qui ont un fort potentiel de réchauffement climatique et qui nuisent à l'environnement. Un matériau bien connu des frigoristes et utilisé par la profession : certains fluides à haute concentration en HFC sont devenus interdits à l'utilisation au fil des années.