Dans un post Linkedin, Jean-Pierre Merle rend hommage aux techniciens du froid. Leur activité en cette période de pandémie a révélé une importance qui ne devrait cesser de croître bien au-delà de la crise sanitaire. Passé par le terrain, ce dirigeant est convaincu que le développement de la filière ne pourra se poursuivre qu’avec ces forces vives.

La chaîne du froid est indispensable à nos sociétés. Les enjeux de sécurité alimentaire, de santé sont plus que jamais essentiels en ces temps de pandémie.
Les métiers nécessaires à sa mise en œuvre, à son maintien sont nombreux et divers dans la filière mais il en est un, pierre angulaire de l’entreprise : le métier de frigoriste, technicien en réfrigération ou bien encore ouvrier du froid.
Ici, là-bas et jusqu’à Zanzibar, c’est bien l’intervenant local, au côté du client et de ses infrastructures qui délivre le service, dépanne, maintient la chaîne du froid en coulisse. Être frigoriste, ce n’est pas qu’assurer une fonction, c’est être en capacité de réaliser un ouvrage complet de la conception, installation jusqu‘à la maintenance dans une démarche d’amélioration continue.
Parce que les études peuvent être traitées ici ou ailleurs, la proximité des ouvriers du froid est le facteur différenciant pour une entreprise. Il est grand temps de redonner ses lettres de noblesse à celui qui œuvre sur les machines, les règle, les ajuste, les maintient en parfait état pour assurer la continuité du froid avec la plus grande efficacité énergétique.
Ces compagnons du froid sont le socle de la performance d’une entreprise et la meilleure garantie du savoir-faire. Si tous les acteurs sont importants et jouent leur rôle tel que le marketing qui habille, souligne, met en avant ou sous les projecteurs les réalisations, cela reste et restera une affaire locale et ce sont eux qui œuvrent sur le terrain.

RPF-1089-img01.jpg
© Dalkia Froid Solutions

Notre métier évolue, il va poursuivre sa mutation, les enjeux techniques, de digitalisation et de proximité sont au cœur de cette évolution. L’approche CaaS correspond bien aux attentes des clients et plus globalement à notre responsabilité sociale et environnementale. Ce modèle disruptif permettra d’assurer le déploiement d’un froid durable et s’appuiera sur les femmes et les hommes du métier pour poursuivre l’émergence de la chaîne du froid avec un maillage et des applications qui devraient doubler d’ici 2050 pour représenter 15 à 20 % de la consommation électrique mondiale (froid et traitement d’air de process et confort). L’Homme clé, Frigoriste au féminin et masculin permettra de mettre en œuvre une chaîne du froid durable pour tous.
Le chemin devant nous s’annonce tout aussi passionnant que celui parcouru !

En phase avec le Caas

Le terme CaaS, acronyme de Cooling as a Service, correspond bien au métier de l’installateur aujourd’hui. En effet, la pratique de ce métier nécessite la maîtrise à la fois des savoir-faire de conception, d’installation et de maintenance, soit un accompagnement continu des clients dans le temps. À terme, les offres de frigories au compteur ou forfaitaires seront également largement proposées pour les gros consommateurs.

">