La Rpf

Dans le cadre du plan de relance de l’apprentissage, le ministère du Travail a mis en place une aide exceptionnelle comprise entre 5 000 et 8 000 € pour l’embauche d’apprentis.

Pour encourager les entreprises à embaucher des apprentis malgré le contexte économique difficile, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a annoncé le 4 juin les principales mesures d’un plan de relance de l’apprentissage. Une aide exceptionnelle pour le recrutement des apprentis est créée, du CAP à la licence professionnelle. Elle s’élève à 5 000 € pour les mineurs et à 8 000 € pour les majeurs. Elle s’appliquera pour les entreprises qui recrutent via l'apprentissage de juillet 2020 à février 2021. Elle sera versée sans conditions pour les moins de 250 salariés. Pour les plus grandes, elle devra être remboursée si le taux d’alternants parmi les effectifs n’atteint pas les 5 % en 2021. Cette aide est attribuée pour la première année de contrat, les entreprises éligibles percevront ensuite l'aide unique à l'alternance.

Par ailleurs, pour les jeunes entrant en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020, un délai de 6 mois est accordé pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage. Ils peuvent ainsi rester en Centre de formation des apprentis (CFA), sans contrat, pendant 6 mois (contre 3 mois avant). Durant cette période, le CFA est financé pour assurer son accueil.