La plateforme Trackdéchets a beau être obligatoire depuis le 1er avril, elle n’est adoptée que par à peine plus de 50 % des opérateurs concernés. Ses concepteurs cherchent à améliorer son déploiement et à embarquer toutes les parties prenantes.

Plus de 3 mois après être devenu obligatoire, la plateforme Trackdéchets peine à convaincre. Selon les données communiquées par ses développeurs, beaucoup d’opérateurs sont encore réticents à s’y inscrire et/ou à l’utiliser. 30 000 ...