L’installation frigorifique de la station-service Markant, à Lüdinghausen, montre qu’il est possible de réduire les risques et d’améliorer l’efficacité énergétique.
RÉFRIGÉRANTS LÉGÈREMENT INFLAMMABLES DANS LES STATIONS-SERVICE En station-service, des règles de sécurité particulières s’appliquent. Pour gérer les productions de froid, Westfalen dispose de solutions qui ont été testées sur le terrain.

Les techniciens qui travaillent dans des stations-service le savent bien : ici, on accorde une attention particulière à la sécurité ! Non sans raison, car une station service stocke plus de 100 000 litres de carburant et d’autres produits dangereux. Des règles de sécurité particulières s’appliquent et il est donc difficile d’utiliser une installation frigorifique contenant du R-454C, un réfrigérant légèrement inflammable. Pourtant, l’exemple de la station-service Markant (appartenant au Groupe Westfalen) à Lüdinghausen, mise en service en juin 2021 montre qu’il est possible de réduire les risques et d’améliorer l’efficacité énergétique. Une installation centralisée pour le positif et deux installations individuelles pour le négatif ont été mises en place. Pour l’installation centralisée, c’est l’Opteon XL10 (R-1234yf) qui est utilisé. Le négatif fonctionne avec l’Opteon XL20 (R-454C).

Un choix argumenté

Le R-454C possède de très bonnes propriétés thermodynamiques. Le mélange, composé de R-32 et de R-1234yf, offre un domaine d’application pour des températures d’évaporation allant de + 25 à - 40 °C. Il peut donc être utilisé de manière polyvalente dans le domaine des surgelés jusqu’au domaine du froid positif/de la climatisation et des pompes à chaleur - et ce avec de bonnes valeurs COP, c’est-à-dire avec une très bonne efficacité énergétique. « L’inflammabilité du fluide frigorigène est souvent considérée comme un défi. Il est donc d’autant plus surprenant que le travail des techniciens ait été moins modifié par le fluide frigorigène A2L que ce n’est le cas pour d’autres nouvelles technologies », confirme Oliver Hölscher, technicien de maintenance chez Michels Haustechnik GmbH. C’est surtout le remplissage de l’installation qui constitue une particularité dans l’utilisation d’un réfrigérant A2L. Il faut ici disposer des bons outils et des bonnes connaissances. Après tout, une atmosphère inflammable peut se former en cas de mauvaise manipulation. Pour un spécialiste, il s’agit toutefois d’une situation parfaitement maîtrisable. La classification A2L signifie en outre que le réfrigérant est difficilement inflammable. Cela minimise nettement le risque par rapport à un fluide frigorigène A3.

RPF1104-Westfalen_Page_2_Image_0002.jpg
Pour l’installation centralisée, c’est l’Opteon XL10 (R-1234yf) qui est utilisé. Le négatif fonctionne avec l’Opteon XL20 (R-454C).
 

Une mise en oeuvre maîtrisée

Il a été accordé une attention particulière à l’inflammabilité du fluide frigorigène dès la phase d’étude dans le cadre de l’évaluation des risques. Les facteurs volume de la pièce et quantité de remplissage permettent de déterminer si une atmosphère inflammable peut se former en cas de panne. À la station-service Markant lors du calcul pour la charge de la vitrine de congélation du magasin, la valeur s’est avérée inférieure à la limite pratique du fluide frigorigène en cas de fuite de la totalité du fluide frigorigène. Ainsi, aucune atmosphère inflammable ne se formerait. L’installation de mesures de sécurité n’a donc pas été nécessaire. Comme le volume de la chambre froide est moins important que celui du magasin, les exigences en matière de mesures de sécurité changent pour des charges plus faibles. Dans la partie 1, la norme EN 378 prend également en compte l’accès à la pièce qui, dans le cas de la chambre froide, n’est autorisé qu’aux personnes habilitées. De plus, l’accès est limité, une seule personne par 10 m² peut se trouver dans la pièce. Ainsi, le calcul a également déterminé que pour la chambre froide négative aucune autre mesure n’était nécessaire.

RPF1104-Westfalen_Page_2_Image_0003.jpg
Lors du calcul pour la charge de la vitrine de congélation du magasin, la valeur s’est avérée inférieure à la limite pratique du fluide frigorigène en cas de fuite de la totalité du fluide frigorigène.
 

Prendre en compte tous les composants de l’installation

Outre les dispositifs de sécurité, tous les autres composants doivent aussi être pris en compte dans l’analyse des risques. Ils doivent par exemple être homologués pour le groupe de fluides 1 de la directive sur les équipements sous pression (DESP). Les groupes de condensation complets que Tecumseh a livrés pour la station-service Markant sont ici d’une grande aide. Le groupe est entièrement homologué pour le fluide frigorigène A2L. « La simplicité de l’étude, de l’installation et de la mise en service ainsi que le bon fonctionnement n’ont rien à envier aux installations fonctionnant avec des fluides frigorigènes A1 », explique Ralf Karthäuser, Directeur général de Michels Haustechnik nGmbH à propos des installations frigorifiques de la stationservice Markant. Le projet montre ainsi que l’utilisation de réfrigérants A2L est possible sans problème, même dans des lieux sensibles comme les stations-service. L’efficacité énergétique élevée par rapport à d’autres technologies d’installation a un effet déterminant sur le TEWI (Total Equivalent Warming Impact). Les émissions directes dues au fluide frigorigène ne contribuent que très peu aux émissions totales en raison des faibles valeurs GWP. De cette manière, l’accent est mis sur la consommation d’énergie, et l’efficacité énergétique de l’installation est donc le paramètre décisif. Utiliser des réfrigérants à faible PRG comme le R-454C s’avère une étape importante pour atteindre l’objectif de réduction de phase dans la réglementation F-Gas qui contribuera de manière significative à la réalisation des objectifs climatiques.